Personnalisation

    La Loutre Rôliste

    Coques rôlistes JDR

    Les bénéfices des jeux de rôle pour les enfants, par Bebé a Mordor

    Publié le : 30/03/2017 11:38:55
    Catégories : Les enfants, le jeu de rôle et PDM , On parle de PDM , PDM

    Les bénéfices des jeux de rôle pour les enfants, par Bebé a Mordor

    L'article qui suit est la traduction de Beneficios de los juegos de rol para los niños que vous pouvez lire ici :

    https://bebeamordor.com/2017/02/17/beneficios-de-los-juegos-de-rol-para-los-ninos/

    Bebé a Mordor est un blog espagnol tenu par Juls, une passionnée : 

    https://bebeamordor.com/

    Les planches de comics présentées ici sont l'oeuvre de deux dessinateurs espagnols :

    Las Crónicas PSN est une série de comics espagnols "publiée en ligne quotidiennement par Andrés Palomino, mettant en scène des geeks trentenaires passionnés de jeux vidéos, de comics, de jeux de rôle, de subculture et d'orgeat." :http://www.cronicaspsn.com

    El sistema D13 est "un webcomic à prétentions humoristiques, créé en 2009 et mettant en scène son auteur, Joan Tretze." :

    http://www.elsistemad13.com

    Tous les textes et les illustrations sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Traduction de Christophe et Charlotte Dénouveux, avec l'aimable et très sympathique autorisation de leurs auteurs. ¡ MUCHAS GRACIAS ! ;)

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

    Les bénéfices des jeux de rôle pour les enfants

    Bebé a Mordor, publié le 18 février 2017

    Il y a quelques mois, j'ai donné une conférence lors d'une journée consacrée aux enfants. Alors que les nains s'amusaient à jouer les grands avec Petits Détectives de Monstres et Magissa, je proposais une conférence pour leurs parents sur les bénéfices des jeux de rôle pour les enfants. Je m'en vais donc ici commenter ces bénéfices. Mais avant cela, quelques précisions.

    QU'EST-CE QU'UN JEU DE ROLE ?

    Quand nous parlons de jeux de rôle (ou JDR), nous nous référons à un scénario plus ou moins structuré dans lequel plusieurs personnes interprètent les personnages d'une histoire. Ce jeu peut avoir plus ou moins de règles strictes selon la définition du « jeu de rôle » que vous souhaitez donner. Selon mon modeste (mais toujours exact*) point de vue, avec des enfants, on peut être un peu plus laxiste, plus souple et ne pas établir comme obligatoire le respect, au pied de la lettre, des règles d'un manuel et même ne pas nécessairement lancer les dés. Même si lancer les dés, ça déchire (en fait, je pense qu'on devrait toujours avoir 1d20 avec soi pour n'importe quelle décision triviale, comme je l'avais commenté dans les 6 manières aléatoires de décider d'une destination de voyage).

    Une très intéressante vidéo de Nosolorol, présentée par Ignacio Muñiz (responsable Action Commerciale de Nosolorol) et Roberto Alhambra (enseignant et auteur), souligne l'importance de lire soi-même des contes à ses enfants et de les faire « jouer des contes », ce qui est fabuleux. En fait, le jeu de rôle revient à cela : jouer une histoire. Vous avez un personnage que vous créez vous-même (imaginez l'amusement et l'intérêt pour un enfant de créer son propre personnage et pour un adulte d'observer tout cela), personnage avec lequel vous parcourez des lieux inconnus et vivez des aventures en compagnie des personnages de vos amis ou de vos proches.

    BENEFICES DES JEUX DE ROLE POUR LES ENFANTS

    Ceci est vrai pour les enfants et pour tout être humain, mais nous allons nous centrer sur les petits. Dans cet intéressant podcast de La Basa Secreta, vous pouvez écouter (à partir de la minute 28:15) l’explication de certains effets des jeux de rôle sur les enfants. Dans cet article, pour ne seulement nommer que quelques domaines où ils apportent des bénéfices, je ne vous citerai que les suivants :

    • MATHEMATIQUES: Dans toute partie de jeu de rôle, il faut faire d'innombrables calculs. Pour ceux qui n'ont pas encore joué au JDR : votre personnage possède une série de caractéristiques, comme par exemple la capacité d'« ouvrir les serrures ». Cela varie selon le système de jeu, mais habituellement si, sur votre feuille de personnage, vous avez une valeur très élevée dans cette compétence, il vous sera plus facile d'ouvrir n'importe quelle serrure avec succès. Vous n’aurez qu’à lancer les dés (hasard, statistique) qui, en s’additionnant à votre valeur de caractéristique, donnera un résultat qui sera comparé à une valeur minimale donnée par le Maître (alias Dieu). Dans un jeu de rôle, vous êtes constamment en train d'effectuer des calculs et des statistiques et cela développe une agilité mentale très positive chez un enfant.

    • IMAGINATION: Comme dit avant, l'enfant qui a créé un personnage (même de manière très simple) est guidé par le Maître (la personne, généralement la plus expérimentée qui connaît les règles de jeu et qui, par conséquent, décrit et interprète aussi tous ceux qui ne sont pas les personnages) dans un monde imaginaire que l'enfant, en fin de compte, remplira de ses actions. De cette manière, nous mettons en avant sa créativité, cette qualité qui l'aidera dans le futur, entre autres choses, à trouver des solutions alternatives aux problèmes qu'il rencontrera dans la vie. Ce n'est pas la même chose de s'en tenir à lire une histoire (ce qui est fantastique et si vous le faites, surtout continuez... et de nombreuses fois !) que comme le disait Nacho Muñiz, « de jouer » une histoire. Ainsi, d'un coup, les possibilités sont infinies.

    • PRENDRE DES DECISIONS: Quand nous jouons au jeu de rôle, l'une des questions les plus classiques que pose le Maître après « Il arrive telle chose » (généralement, un monstre fait son apparition, par exemple, un Démogorgon pour qui a vu Stranger Things…) est : « Que fais-tu ? » Cette question « Que fais-tu ? » implique que l'enfant, grâce en partie à la manière dont il a développé son imagination, doit se décider entre les différentes alternatives possibles qui se présentent à lui ou qui sont planifiées. Prendre des décisions n'est pas toujours facile : on le voit parfois comme quelque chose qui ne nous correspond pas mais qui est plutôt destiné à une autre personne ayant plus d'autorité (les parents, les professeurs, les chefs – certains ayant peu d'autorité) et il est très important que les enfants comprennent qu'il est en leur pouvoir de prendre des décisions parce que leur jugement vaut autant que celui de n'importe quelle personne. Cela favorise également, sur le long terme, sa confiance en lui-même et son estime de soi.

    • RESPONSABILITES CONCERNANT LES CONSEQUENCES : La prise de décisions suppose également que l'enfant doit assumer la responsabilité de ce qu'il a décidé. Cela signifie qu'il peut avoir pris une bonne décision, mais il se peut que sa décision ait des conséquences qui ne lui plaisent pas : peut-être cet homme mystérieux qu'il a décidé de ne pas suivre lors de son tour a-t-il réussi à voler un joyau au roi ? C'est une chose qu'il faut aussi apprendre, à assumer les conséquences de nos décisions (à qui, pour certains d'entre nous, coûte encore !). A terme, par exemple, nous pouvons apprendre que la meilleure idée n'est pas toujours d'attaquer le monstre quand il apparait et qu'il est parfois préférable de l’éviter (ce que nous avons dit à notre groupe de joueurs quand, se retrouvant face à 200 orcs dans une caverne – ils n'étaient pas 200 mais un nombre encore plus absurde –, au lieu de fuir raisonnablement et de se cacher très très vite, ils nous ont dit qu’ils allaient leur rentrer dedans pour les tuer...

    • VOCABULAIRE Avec ces jeux, les enfants apprennent non seulement les mots du jargon « geek » (PX), « Obténébration », « Gargantuesque » ou « Liche » (que tout parent rôliste est fier d'entendre dans la bouche de ses enfants, comme je vous l'ai raconté quand j'ai parlé d’Abecedario Dungeon). Ils acquièrent également de l'aisance dans le vocabulaire. Lors d'une partie, ils doivent s'exprimer correctement et se faire entendre et de nombreuses fois. De la manière dont il s'exprime peut dépendre la réussite de son objectif dans le jeu. Au final, nous sommes en train de parler, comme pour les contes, de narrer une histoire. La pratique améliore immanquablement ces compétences de communication.

    • TRAVAIL EN EQUIPE: Bien que des parties prévues pour une seule personne existe, la partie typique implique plusieurs joueurs (idéalement autour de 4, je dirais, ce qui montre clairement que c'est le nombre idéal d'enfants pour des parents geeks). Ces joueurs ont normalement un objectif commun (je dis normalement parce qu'il y a des parties et des jeux où l'objectif est presque de s'entre-tuer les uns les autres, mais c'est pour un niveau plus avancé...). De plus, la plupart du temps, leurs personnages ont des caractéristiques qui se complètent, parce que l'équipe a besoin de tous ses éléments. Par exemple : un barbare très fort, un clerc qui soigne ou ressuscite, un roublard qui déjoue les pièges, un magicien qui lance des boules de feu en rafale (en boucle, à l'infini), etc. Cette équipe prend des décisions collégiales pour atteindre leur objectif commun.

    RESSOURCES POUR JOUER AU JDR AVEC DES ENFANTS

    Très brièvement, il faut préciser qu'il existe de nombreux lieux où jouer au JDR dont les trois principaux sont :

    • A LA MAISON : Chez soi car vous savez déjà jouer au JDR ou bien chez d'autres parents, connaissances ou amis geeks qui souhaitent montrer une partie aux petits. Nous avons là un excellent moyen de participer à une activité avec nos enfants, activité qui va nous aider à renforcer nos liens avec eux.

    • DANS VOTRE LOCAL GEEK PREFERE : Nous en avons tous et si vous n'en connaissez pas à côté de chez vous ou qu'aucun ne vous inspire parmi ceux dont j'ai parlé dans mon article sur les locaux geeks, demandez-moi et je vous en trouverai d'autres proches. [NdT : Evidemment, ces lieux sont en Espagne !] Beaucoup de boutiques offrent la possibilité d'organiser in situ des parties de jeux de rôle pour les enfants ou du moins d'expliquer comment jouer pour le faire chez vous.

    • A L'ECOLE : Dans certaines écoles primaires (d'enfants très chanceux et enviés par l'élève que j'étais), les jeux de rôle sont utilisés comme moyen éducatif quotidiennement, par exemple dans des écoles qui fonctionnent par projets. Mais le JDR peut aussi être sollicité par les associations de parents d'élèves pour être proposé lors des activités extrascolaires ou pour ajouter ce type de jeux à leurs ludothèques. Il y a beaucoup de blogs espagnols d'enseignants exemplaires qui en parlent. Parmi ces derniers, vous pouvez trouver pour ne mentionner que quelques uns :  El Maestro ManuMr. WolfRoberto Alhambra1d10 en la mochila ou Laboratorio Friki.

    Avez-vous déjà commencé à jouer au JDR avec vos enfants chez vous ? Sinon, qu'attendez-vous ?

    *Oui, à partir de maintenant, j'utiliserai toujours cette expression.

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    Articles en relation

    Partager ce contenu

    Voir tous les commentaires (1)

    La Loutre Rôliste


    31/03/2017 09:45:52

    Plus de 600 vues de cet article ! On est super Wif !

    Ajouter un commentaire

     (avec http://)